The nature of Canada's opioid crisis necessitates additional data sources that can provide a more comprehensive picture of the epidemic, in order to provide public health officials and decision-makers with a robust evidence base. Paramedic data provide a conduit into the community where overdoses occur. Prehospital events and circumstances surrounding opioid-related overdoses provide unique opportunities to collect evidence that can contribute to prevention, harm reduction and health promotion efforts. Using data extracted from the Ottawa Paramedic Service (OPS), this proof-of-concept study demonstrated that paramedic response data were useful in providing near real-time epidemiological information (person, time and place) on the opioid epidemic and in assessing trends and opportunities to develop alert triggers. Between January and June 2017, the OPS responded to an average of four opioid-related calls each week. On average, 0.5 mg of naloxone was administered each time. For the study period, linear trends show a small but insignificant increase in calls (p = 0.18). A higher volume of calls occurred between April 16 and 29, 2017. According to local media reports, this spike in paramedic responses was due to the arrival of high-grade fentanyl in Ottawa. With further validation, paramedic data can potentially provide a novel data source to monitor opioid-related overdoses.RÉSUMÉ: La nature de la crise des opioïdes au Canada nécessite des sources de données supplémentaires aptes à dresser un portrait plus fidèle de l’épidémie, afin de fournir aux responsables en santé publique et aux décideurs une base de données probantes solide. Les données des ambulanciers paramédicaux sont un point d’accès aux collectivités où les surdoses surviennent. Les événements préhospitaliers et les circonstances entourant les surdoses d’opioïdes offrent des occasions uniques de recueillir des données probantes pouvant contribuer à la prévention, à la réduction des méfaits et aux efforts de promotion de la santé. À l’aide de données extraites du Service paramédic d’Ottawa (SPO), cette étude de validation de principe a démontré que les données d’intervention ambulancière paramédicale étaient utiles pour obtenir des renseignements épidémiologiques en temps quasi réel (personne, heure et lieu) sur l’épidémie d’opioïdes et pour évaluer les tendances ainsi que les possibilités d’élaborer des déclencheurs d’alerte. Entre janvier et juin 2017, le SPO a répondu à une moyenne de quatre appels liés aux opioïdes par semaine. À chaque fois, 0,5 mg de naloxone ont en moyenne été administrés. Pour la période à l’étude, les tendances linéaires montrent une faible augmentation des appels, non significative (p = 0,18). Le volume d’appels a augmenté entre le 16 et le 29 avril 2017. Selon les médias locaux, ce pic dans les interventions ambulancières paramédicales est attribuable à l’arrivée de fentanyl de qualité supérieure à Ottawa. Avec une validation plus poussée, ces données paramédicales pourraient potentiellement constituer une nouvelle source de données pour la surveillance des surdoses liées aux opioïdes.

Additional Metadata
Keywords Canada, early warning system, opioids, paramedic, prehospital care
Persistent URL dx.doi.org/10.24095/hpcdp.38.9.06
Journal Health promotion and chronic disease prevention in Canada : research, policy and practice
Citation
Do, M.T, Furlong, G. (Greg), Rietschlin, M. (Micah), Leyenaar, M. (Matthew), Nolan, M. (Michael), Poirier, P. (Pierre), … Thompson, W. (Wendy). (2018). Aperçu - Que peuvent nous révéler les données des ambulanciers paramédicaux sur la crise des opioïdes au Canada? At-a-glance - What can paramedic data tell us about the opioid crisis in Canada?. Health promotion and chronic disease prevention in Canada : research, policy and practice, 38(9), 339–342. doi:10.24095/hpcdp.38.9.06