La division des classes par sexe et par secteur (biens et services capitalistes ou l'état) révele differents points forts dans cinq sociétés capitalistes avancées: les États‐Unis, le Canada, la Norvège, la Suede et la Finlande. À l'aide des données tirées du Comparative Class Structure Project (Étude de structure des classes comparée), la présente étude porte sur un ensemble restreint de classes (capitalistes/dirigeants, ancienne classe moyenne, nouvelle classe moyenne et classe ouvrière) déterminées a partir du niveau de maîtrise exercé sur les moyens de production et sur le travail des autres. Elle met en évidence l'mportance de faire une distinction de classes par sexe. Les résultats démontrent comment les hommes et les femmes se répartissent dans la classe ouvrière et la nouvelle classe moyenne dans les divers secteurs des cinq pays étudiés. II en ressort une forte différence entre les pays scandinaves et ceux d'Amérique du Nord. Certaines conséquences pour ce qui est des blocs politiques pour les hommes et les femmes des classes, secteurs et pays en cause sont avancées. Alors que les femmes scandinaves de classe ouvrière et de la nouvelle classe moyenne ont une base solide dans le secteur de l'état, les Nord‐américaines, elles, se retrouvent surtout dans le secteur capitaliste des services, beaucoup plus faible. Les hommes de classe ouvrière dominent toujours le secteur capitaliste des biens mais ceux de la nouvelle classe moyenne se divisent par région Scandinavie/Amérique du Nordles Scandinaves de la nouvelle classe moyenne étant plus forts dans le secteur de l'état et leurs équivalents nord‐américains étant plus forts dans le secteur capitaliste. Ces tendances suggèrent des bases différentes, selon les pays, pour les alliances politiques entre les classes. Division of classes by sexes and sectors (capitalist goods and services versus the state) reveals different focal points in five advanced capitalist societies: the United States, Canada, Norway, Sweden and Finland. Using data from the Comparative Class Structure Project, this paper offers a ‘minimalist’ set of class categories (capitalist/executive, old middle class, new middle class and worker) based upon commanding the means of production and the labour of power of others. The paper emphasizes the importance of distinguishing classes by sex. The results report on how men and women distribute in the working and new middle classes over sectors in the five nations, revealing a strong Nordic/North American difference. Some implications for the strength of political blocks for men and women in these classes, sectors and nations are tentatively presented. While Nordic working and new middle class women have a solid base of strength in the state sector, North American women are concentrated in the much weaker capitalist service sector. Men continue to dominate the capitalist goods sector for the working class but for the new middle class men there is a Nordic/North American split between their respective strengths, with the Nordic new middle class stronger in the state sector and the North American equivalents stronger in the capitalist sector. These patterns suggest different national bases for alliances in class politics. Copyright

Additional Metadata
Persistent URL dx.doi.org/10.1111/j.1755-618X.1990.tb00135.x
Journal Canadian Review of Sociology
Citation
Clement, W. (1990). Comparative class analysis: locating Canada in a North American and Nordic context. Canadian Review of Sociology, 27(4), 462–486. doi:10.1111/j.1755-618X.1990.tb00135.x